yin-yang-3.png

La formation que j’ai reçue, basée essentiellement sur la pratique, m’a aussi permis  d’aborder  les préceptes de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) dont l’objectif est d’entretenir la santé et de prévenir les maladies. Elle repose sur des théories fondamentales, souvent complexes et difficilement compréhensibles pour les Occidentaux.

Tentons tout de même une approche !

Le Yin, le Yang, et le Qi

Un des grands principes sur lesquels elle repose est celui du yin et du yang : le yin () et le yang () sont deux catégories complémentaires, que l'on peut retrouver dans tous les aspects de la vie et de l'universDans la cosmologie chinoise, Yin et Yang sont deux entités qui suivent le souffle originel Qi à l'œuvre dans toutes choses. 

Pourrait être décrit en termes de yin et yang, tout ce qui se trouve :

  • en relation d'opposition, tout en sachant que chacun des deux porte en lui le germe de l'autre,
  • en relation d'interdépendance, l'un ne se concevant pas sans l'autre, l'excès ou la déficience d'un des deux entraîne des conséquences sur l'autre et un déséquilibre de l'ensemble,
  • en relation d'engendrement et de mutation de l'un en l'autre, comme par exemple lorsque le jour fait place à la nuit

L'alternance entre les deux se fait en cinq phases (aussi appelées « mouvements »), qui correspondent à cinq éléments : bois, feu, terre, métal et eau. Chaque individu est un peu de chacun de ces éléments, certains dominant les autres. La MTC cherche à donner les moyens de rétablir l’équilibre et l’harmonie de l’organisme.

Un autre principe de la MTC est le Qiénergie vitale »), qui se diffuse à travers l’organisme par 12 méridiens sur lesquels se trouvent des points, qui sont précisément les points d’acupuncture. Le but de la médecine chinoise est de maintenir une bonne circulation du Qi, signe de bonne santé.

La médecine chinoise en pratique

La MTC repose sur cinq pratiques essentielles : l’acupuncture (la plus connue en Occident), la diététique, le massage traditionnel (tui na), l’exercice physique (le qi gong, ou gymnastique chinoise), et sur une pharmacopée (« l'art de préparer les médicaments », en grec) spécifique, fondée sur l’utilisation de plantes (la phytothérapie), de minéraux et de substances animales à des fins thérapeutiques.

 

L’approche par le massage

Pour la médecine chinoise, les méridiens forment un réseau de distribution à travers le corps dans lequel circulent 3 principales substances: le Qi (Qì; 气), le sang (xuě; 血) et les liquides vitaux ou corporels (Jīnyė; 津液). On pourrait comparer ce réseau à des rivières avec leurs affluents, leurs cours souterrains, leurs torrents, leurs ruisseaux joignant les différentes régions du corps ensemble. Le trajet des méridiens permet de fournir l’énergie vitale dans toutes les parties du corps. Schématiquement, on pourrait dire que le système des méridiens de la médecine chinoise montre pourquoi nous sommes vivants et pourquoi nous pouvons devenir malades. Si l'écoulement est perturbé, l'environnement l'est aussi et les anomalies  se manifestent.

Les 12 méridiens principaux correspondent :

 - soit à un organe plein : Foie, Cœur, Rate, Poumon, Rein.

 - soit à un organe creux (entrailles) : Vésicule biliaire, Intestin grêle, Estomac, Gros intestin, Vessie.

Les organes pleins qui sont des lieux de transformation et de mise en réserve de l'énergie sont "Yin".

Les organes creux (entrailles) qui sont des lieux de passage de l'énergie sont "Yang".

photo-meridien-dos.jpg

Le massage énergétique chinois suit les trajets énergétiques que sont les méridiens d'acupuncture, les méridiens musculo-tendineux, les points d'acupuncture, les organes, les articulations et les différentes zones réflexe du corps. Il se pratique aussi le long des trajets veineux, sur le système ostéo-articulaire, sur les organes des sens. Il comporte différentes manœuvres, les unes dispersantes, les autres tonifiantes, pour débloquer l'énergie où elle stagne, ou en la dirigeant vers les zones où elle manque.

L'intérêt du massage énergétique chinois est de maintenir ou de rétablir la circulation énergétique dans le corps. Il a donc une action directe sur la santé.

Le massage chinois diffère des techniques de massage occidentales, surtout à cause du concept énergétique sur lequel il repose (harmonisation du Qi), mais également en raison de la multiplicité des types de manipulations. En effet, il utilise une grande diversité de techniques variant selon les zones à traiter, le genre de déséquilibre, l’âge et la constitution de l’individu.

 

C’est pourquoi j’ai choisi de pratiquer ce type de massage pour ses actions bénéfiques sur le corps mais aussi le métabolisme. Et tous les bienfaits évoqués en Page d’accueil.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×